FERMER

Vous souhaitez être rappelé(e)

    Matin
    Midi
    Après-Midi
    Envoyer
    En envoyant cette demande, vous acceptez que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la relation commerciale qui peut en découler.

    Artboard 11Appelez-nous au

    (Appel non surtaxé)
    09:00 - 12:00 | 14:00 - 18:00
    du lundi au vendredi

    Ou joignez-nous

    Par e-mail

    Vivre en sécurité chez soi, avec la Téléassistance

    À partir de 24,90 € / mois

    Soit 12,45 € / mois après crédit d'impôt

    SOUSCRIRE EN LIGNE Ou au 05 35 54 62 71 VOIR LES OFFRES de téléassistance
    Couple de séniors bénéficiant de la téléassistance

    Sécurisation du domicile accident chute et téléassistance



    Comment sécuriser les personnes âgées avec la téléassistance ?

    Avec la téléassistance, vous pouvez être secourue rapidement en cas de problème à votre domicile le boîtier de téléassistance avec bracelet détecteur de chute pour personnes âgées permet de ne pas être seul en cas de chute ou de malaise. Car même si vous perdez connaissance, le détecteur de chute déclenche automatiquement l’alarme à notre centre de secours d’urgence, qui pourra ensuite déclencher l’appel à vos proches et aux secours.

    La prévention des cas de chutes

    En vieillissant, le corps change, notre masse musculaire s’affaiblit. Les tâches domestiques deviennent plus difficiles. Par conséquent, il faut apprendre à évaluer les risques présents au sein de la maison afin d’éviter ce type incident. La prévention des cas de chute implique une évaluation des activités dangereuses pour les séniors. Une longue marche au soleil, une activité physique trop importante. Afin d’éviter les médicaments qui peuvent présenter des risques sur la santé et engendrer des troubles, pensez à vous asseoir, voire vous allonger, dans un endroit où vous vous sentez en sécurité. Si vous n’êtes pas à proximité de chez vous, ralentissez la cadence de votre marche, et dirigez-vous vers votre domicile. Il est important de maintenir votre corps dans une pièce à température ambiante, ce qui permettra également à votre masse musculaire de se détendre. Si le problème persiste, faites faire une évaluation par un professionnel pour qu’il puisse calculer votre niveau de fatigue. Les activités physiques doivent être réalisées avec modération pour éviter tout incident.

    Comment éviter les chutes dans son logement

    Éviter les accidents des personnes âgées, comment aménager son logement pour éviter les chutes ? En effet, Les personnes âgées sont plus vulnérables et chaque année, en France environ une personne de plus de 65 ans sur trois est victime d’une chute dans sa maison. La chute est un événement qui peut se produire tout au long de la vie, mais avec l’âge, on devient moins souple, les os se fragilisent et les résultats s’aggravent. Des centaines de milliers d’interventions ont lieu chaque année dû au nombre conséquent de chutes accidentelles chez nos aînées. Elles sont responsables de nombreux décès en France (environ 12 000 décès en France). Mieux vaut donc être vigilant pour la santé physique et la sécurité de nos aînés.

    Les causes de chute expliqué par les médecins

    Selon les médecins les personnes âgées de plus 80 ans chute au moins une fois par an, sachant qu’on va définir la notion de chutes à répétition lorsqu’il est tombé deux fois, voir plus sur un an, donc c’est quelque chose très fréquents, alors les effets négatifs des chutes, ça peut aller de la simple et ecchymose à des conséquences traumatiques gravissime, avec par exemple un traumatisme crânien, ou une hémorragie dans le cerveau, ou alors une fracture de hanche, avec la nécessité de passer au bloc opératoire, donc, on observe un grand panel de conséquences. Mais les spécifiés chez les personnes âgés, outre la fragilité inhérente au seniors, donc au risque d’une petites blessures ou fractures au niveau orthopédique, c’est ce qu’on appelle le syndrome post chute, avec toutes les conséquences psychologiques de la peur de tomber à nouveau, et du confinement que cela va provoquer en restant au lit, ou dans son fauteuil toute la journée, et la perte d’autonomie qui peut faire basculer complètement la vie des patients âgés.

    Les médecins donnent toujours pour exemple une personne qui vit seule, qui fait une chute un soir dans sa cuisine sur son carrelage, qui se casse la hanche et donc reste au sol toute la nuit. Il n’est pas équipé de téléalarme ou de téléassistance, et n’as pas sur lui son téléphone portable, pour appeler les personnes proches ou les secours. Il est donc seul et peut-être que ses voisins le lendemain vont se rendre compte qu’il a les volets qui ne sont pas ouverts. Il faut comprendre que passé 12 heures à 24 heures au sol sans pouvoir appeler à l’aide, la personne âgée se dit qu’elle va mourir, donc c’est un véritable traumatisme psychologique, et cela impacte énormément une trajectoire de vie de se dire, je vais mourir en étant seul au sol. Bien évidemment pour la plupart des accidents, ce n’est pas aussi grave, mais lorsque ça arrive, il faut le dépister et absolument accompagner les patients seniors, pour qu’ils puissent récupérer à ce moment-là. Ainsi que les conséquences traumatiques, et prise en charge chirurgicale par exemple. Mais il faut absolument faire attention, que cela ne devienne pas un événement traumatique psychologique qui ne sera pas surmontable. Donc les conséquences, sont très variables selon les personnes âgées, donc l’important c’est de retenir qui il y a plus de deux chutes par an, c’est ce que l’on appelle des chutes à répétition, et que cela doit inciter le médecin à aller rechercher une cause, car on ne peut pas banaliser les accidents et les chutes.

    Qu’est ce qui augmente les chutes chez les personnes âgées ?

    Les éléments de risque de chute sont très nombreux, lorsqu’on les cherche, on va trouver plusieurs facteurs de risque qui peuvent être individuels et environnementaux. On distingue en gériatrie, des éléments prédisposant et précipitants. Il y a ceux qui sont liés au vieillissement. C’est vrai qu’en avançant en âge on a un équilibre et une marche un peu moins performante, et donc un risque de chute augmenté. Pourtant il faut retenir qu’on ne chute pas juste parce qu’on est une personne âgée. Mais à cause de pathologies chroniques : Si on a une maladie d’Alzheimer, une maladie de Parkinson, ou des troubles statiques rachidiens, ou bien si on a des problèmes morpho statiques des pieds, ou une mauvaise vue et audition. Si la personne âgée est déprimée, elle a plus de risques de tomber. La prise de médicaments augmente aussi le risque de chute et d’accidents chez les personnes âgées, surtout avec les psychotropes, les benzodiazépines, les anxiolytiques et enfin les antidépresseurs. Donc la première chose qu’il faut regarder sur l’ordonnance d’une personne âgée qui est tombée, c’est, est-ce qu’il prend des psychotropes ? Et si l’on peut réduire cette prise de médicaments. Si le sénior à une grippe, il sera affaibli et son risque de chute va augmenter. Si le patient âgée consomme régulièrement de l’alcool, elle est plus sensible aux effets nocifs de l’alcoolisme que les personnes plus jeunes, donc même avec une consommation modérées, elle peut avoir les effets toxiques de l’alcool, ce qui augmente encore le risque de tomber.

    Les accidents les plus fréquent chez les séniors

    Selon le comportement dans la vie de tous les jours, les personnes âgées lorsqu’il s’habillent, et surtout lorsqu’il se chausse, et si il sont sujet à des troubles de l’équilibre. Le pire lors du chaussage que l’on rencontre très souvent, c’est l’utilisation de chaussons chez la personne âgée. Certaines personnes âgées, et surtout des femmes âgées qui montent sur un escabeau pour aller nettoyer des vitres tout en haut d’une fenêtre. Évidemment, c’est une prise de risque inadaptée. À l’inverse, la sédentarité et le fait de ne plus s’exercer d’activité, et de ne plus marcher, constitue également un important facteur de risque. Les accidents les plus courants au domicile chez les personnes âgées fragiles sont les tapis mal collés au sol, mais également les passages très encombrés, les fils électriques qui traînent à terre, et l’insuffisance d’éclairage.

    Les solutions simple qui permettent d’éviter les accidents

    Il existe des accessoires que l’on peut installer relativement facilement dans son habitation, sans engager beaucoup de travaux. Les barres de maintien sont des éléments faciles à installer et à des prix très accessibles pour tous les budgets. Elles permettent un confort et une sécurisation, surtout dans les pièces à risque, comme la salle de bain ou les WC. Il suffit de faire installer des barres à côté des toilettes, de la douche, ou de la baignoire, et surtout aux endroits où vous êtes susceptible de vous asseoir ou de vous allonger comme votre fauteuil ou votre lit. Les barres de maintiens permettent de s’aider à se relever et aussi de se rattraper en cas de perte d’équilibre.

    Les facteurs qui augmentent les risques d'accidents chez les personnes âgées
    Comprendre et connaitre les causes d’accidents et de chutes des personnes âgées
    Auteur :
    Logo Téléassistance

    Faire face aux risques d’accident et de perte d’équilibre des séniors et téléassistance
    Les causes et solutions pour améliorer le quotidien des retraités en analysant les tenants et aboutissant des risques de chutes et d’accident au domicile
    Logo 60 millions de consommateurs
    Logo Euro-Quality System
    AFRAYA Label Qualité
    logo services à la personne

    Vidéo Téléassistance

    Comment fonctionne la téléassistance à domicile ?