FERMER

Vous souhaitez être rappelé(e)

    Matin
    Midi
    Après-Midi
    Envoyer
    En envoyant cette demande, vous acceptez que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la relation commerciale qui peut en découler.

    Artboard 11Appelez-nous au

    (Appel non surtaxé)
    09:00 - 12:00 | 14:00 - 18:00
    du lundi au vendredi

    Ou joignez-nous

    Par e-mail

    Vivre en sécurité chez soi, avec la Téléassistance

    À partir de 24,90 € / mois

    Soit 12,45 € / mois après crédit d'impôt

    SOUSCRIRE EN LIGNE Ou au 05 35 54 62 71 VOIR LES OFFRES de téléassistance
    Couple de séniors bénéficiant de la téléassistance

    Quels sont les syndromes de persécution chez les séniors ?


    De quoi s’agit-il concrètement ?

    Avez-vous déjà eu l’impression d’être suivie ou observée ? Lorsque cela n’arrive que quelques fois ce n’est pas un problème mais lorsque ce sentiment persiste au point de devenir comme un mauvais film en vous, on parle de syndrome de persécutions. Ce phénomène est très fréquent chez les personnes âgées. Il s’agit en effet d’un trouble psychologique qui s’installe dans la pensée des aînés et leur fait croire aux choses irrationnelles. Les patients victimes de ce trouble psychotique ont généralement tendance à croire qu’ils sont suivis en permanence, que quelqu’un veut leur faire du mal. Certains pensent que c’est du délire, d’autre de la schizophrénie, mais ces troubles psychotiques ont plusieurs facteurs. Ces hallucinations peuvent venir suite à de l’anxiété ou une dépression. Cette tristesse profonde crée une forme d’agressivité chez l’individu.

    Ces victimes prennent tout le monde pour des suspects et se méfient. Il est donc difficile de les ramener à la réalité avec de simples raisonnements. À force d’y croire, ces aînés finissent par s’isoler et s’enfoncer dans la solitude tout en étant persécuté en permanence. Ses nuits sont longues et agitées. Il leur arrive de se réveiller en sursaut à cause des frayeurs causées par cette croyance infondée.

    Facteurs favorisant les syndromes de persécutions des personnes âgées

    Différents facteurs peuvent être à l’origine de ces troubles psychotiques. Aucune étude n’a encore démontré les causes exactes de cette souffrance mentale. Certaines recherches tendent à croire qu’il s’agirait d’un dysfonctionnement au niveau du cerveau ou d’un problème d’ordre génétique. Bien qu’on n’en sache que très peu à ce sujet, il est clair que les patients ne sont pas prêts d’y échapper. Peut-être y a-t-il des moyens de prévenir ces troubles de personnalité.

    Malgré le peu d’informations au sujet des différentes causes de cette pathologie, il est néanmoins clair qu’elle n’agit pas seule. Chez plusieurs patients, elle a donné lieu à la manifestation d’autres problèmes tels que l’anémie, la déshydratation ou la fièvre. Chez certaines seniors, cette anomalie se manifeste après une opération chirurgicale, après la prise de certains médicaments ou suite à une perte d’autonomie.

    Les différents symptômes

    Le syndrome de persécutions chez les aînés se manifeste de plusieurs façons différentes. Cela peut varier d’une personne à une autre. Néanmoins, elles ont en commun la ferme conviction de croire en des choses complètement absurdes. Ces seniors sont entraînés peu à peu dans un monde totalement imaginaire. Si les symptômes se prolongent sur une longue période, ils peuvent aller jusqu’à ne plus dissocier le monde réel de celui qu’ils se sont construit où ils se sentent plus en sécurité. Cette démence présente également des symptômes de la maladie d’Alzheimer, de schizophrénie, et de confusions fréquentes. Ca se traduit également par des doutes, des sauts d’humeurs, de l’agitation fréquente, une psychose qui surgit puis disparaît dans l’esprit de la personne malade, un besoin d’éviter le contact physique en permanence, de l’anxiété…

    Déjà affaibli par le vieillissement, les personnes âgées atteintes du syndrome de persécution ne sont pas conscientes de leur maladie. En revanche, l’association de ces deux mondes les rend dépressives car elles ne savent plus à qui faire confiance. Lorsqu’elles essaient de s’exprimer, elles disent des choses confuses. De plus, les personnes âgées atteintes de cette pathologie se sentent continuellement angoissées. Elles deviennent progressivement agressives avec tout le monde. Chaque personne qui les approches est un potentiel conspirateur.

    Quel traitement adopter dans ces cas-là ?

    Uniquement après consultation chez le médecin, le syndrome de persécution chez les personnes âgées est généralement traité par une prise de neuroleptiques en association à une psychothérapie. Pour faire une telle suivie, le patient doit être d’accord, cela implique qu’il doit reconnaître le fait d’être malade, qu’il s’invente une sorte de délire, lié à des troubles psychotiques, le faisant entrer dans un état second. Le médecin tente de lui faire comprendre que ces propos proviennent de son imagination et que ce qu’elle semble voir n’est pas réel. C’est l’une des étapes les plus difficiles dans le processus de guérison. Pour ce faire, le psychothérapeute met en place des méthodes adéquates pour lui faire réaliser qu’il ne s’agit que d’un trouble. L’entourage du malade doit lui rappeler sans cesse que ce ne sont que des hallucinations.

    Certains seniors perçoivent le traitement ou la proposition de traitement comme une intrusion de plus dans leur espace privé. Dès lors, ses proches sont davantage suspects à ses yeux puisqu’ils tentent d’exécuter leur plan complotistes sur lui. Lorsqu’une situation semblable se présente, il est parfois indispensable d’hospitaliser cette personne. Surtout s’il représente un risque pour lui ainsi que son entourage. Certaines personnes âgées dans cet élan de délire décident de quitter le chez eux pour ne plus avoir à faire aux traîtres.

    Cette maladie est très difficile à gérer, elle est surtout pénible pour l’entourage de cette personne. Le malade perd conscience, ne se rend pas compte de ce qu’il fait. Certaines idées de mauvaises augures peuvent traverser l’esprit du malade. Cette maladie représente un énorme risque pour la vie du patient. Il est important que cette personne soit accompagnée d’un proche ou d’une personne se montrant très patiente, prête à aider cette personne dans sa situation de psychose, pour lui fournir les soins et médicaments nécessaires pour améliorer son état de santé, et sa vie au quotidien. Il est très important que cette personne se montre patiente, et sache se mettre en retrait en cas d’hallucinations du patient, afin de ne pas aggraver la situation. Ces hallucinations s’apparentant à de la schizophrénie, de la folie, des troubles délirants, et autres types de pathologies, il ne serait donc plus raisonnable de laisser cette personne à son domicile, elle serait donc amenée en psychiatrie. Malgré les apparences, le patient a besoin d’entourage, seulement, pas trop présent. Il faut qu’il sente que des personnes sont là pour lui au cas où, sans avoir le sentiment d’étouffement.

    Les autres troubles de comportement associés à cette pathologie

    Comme plusieurs autres maladies rencontrées chez les seniors jusqu’à présent, cette pathologie est accompagnée de nombreux troubles causant une psychose chez l’ancien. Il n’est pas question des mêmes symptômes chez tous les patients atteints du syndrome de persécution. Outre ce comportement délirant, il est fréquent de voir d’autres pathologies comme la démence, un trouble psychotique léger, l’angoisse, la dépression, l’agressivité, le manque de motivation, la dévalorisation, l’agitation, etc.

    Les antécédents familiaux, les traumatismes vécus au bas âge, une dépression et bien d’autres raisons sont à l’origine de ces troubles du comportement. C’est pourquoi dès sa manifestation, plusieurs autres comportements s’y mêlent, certains sont en plein délire, font ressortir leur agressivité s’ils ressentent une agitation à côté d’eux. De plus, tout cela varie en fonction de chaque patient et de son histoire. Avant de prescrire un traitement, faites un diagnostic très précis et bien ciblé pour ne pas vous tromper de pathologie. C’est d’ailleurs le cas l’Alzheimer qui peut se manifester de la même façon. Prenez donc le temps de vérifier les antécédents médicaux et familiaux des patients à traiter.

    Syndrome de persécution chez les personnes âgées

    Information sur le syndrome de persécution chez les personnes âgées

    Logo Téléassistance

    téléassistance
    Syndrome de persécution chez les personnes âgées
    Logo 60 millions de consommateurs
    Logo Euro-Quality System
    AFRAYA Label Qualité
    logo services à la personne

    Vidéo Téléassistance

    Comment fonctionne la téléassistance à domicile ?