FERMER

Vous souhaitez être rappelé(e)

    Matin
    Midi
    Après-Midi
    Envoyer
    En envoyant cette demande, vous acceptez que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la relation commerciale qui peut en découler.

    Artboard 11Appelez-nous au

    (Appel non surtaxé)
    09:00 - 12:00 | 14:00 - 18:00
    du lundi au vendredi

    Ou joignez-nous

    Par e-mail

    Vivre en sécurité chez soi, avec la Téléassistance

    À partir de 24,90 € / mois

    Soit 12,45 € / mois après crédit d'impôt

    SOUSCRIRE EN LIGNE Ou au 05 35 54 62 71 VOIR LES OFFRES de téléassistance
    Couple de séniors bénéficiant de la téléassistance

    L’hypertension artérielle chez les séniors


    Hypertension artérielle

    L’hypertension artérielle est l’une des maladies chroniques répandues à travers le monde. Elle se caractérise par une élévation anormale de la pression sanguine dans les vaisseaux sanguins et est une affection qui passe presque inaperçue. Cependant, c’est l’une des causes des maladies cardiovasculaires et neurodégénératives. Quels sont donc les symptômes de cette affection ? Quelles sont ces causes ? Comment la normaliser ?

    Nous vous disons tout sur cette maladie dans cet article !

    Quels sont les symptômes de l’hypertension artérielle ?

    Le cœur joue le rôle d’une pompe favorisant la propulsion du sang au travers de l’organisme. On parle alors d’hypertension artérielle lorsque la pression qu’exerce le sang sur les artères est trop élevée.

    Elle se traduit par deux chiffres : le premier chiffre représente la pression qui s’exerce sur les parois artérielles à la contraction du cœur. C’est la pression systolique. Il est le plus élevée des deux.

    Le second chiffre est le plus faible et représente la pression du sang sur les artères lorsque le cœur se relâche. On parle de la pression diastolique.

    L’unité de mesure de la pression artérielle est le centimètre de mercure (cmHg). La valeur normale de la pression est de 12/8 cmHg.

    On parle d’hypertension artérielle lorsque la prise au repos de la pression artérielle affiche une pression systolique supérieure ou égale à 14 et une pression diastolique supérieure ou égale à 9 (PA ≥ 14/9 cmHg). Pour confirmer le diagnostic, il faut que ceci se répète à plusieurs reprises au cours des 3 dernières consultations sur une période de 3 à 6 mois.

    L’hypertension artérielle est dans la plupart des cas asymptomatique. Elle est découverte fortuitement au cours d’un examen de contrôle. Toutefois, lorsque l’hypertension est forte et a duré dans le temps, elle peut laisser apparaître certains symptômes. Il peut s’agir des céphalées, des bourdonnements d’oreilles, la vision floue, les vestiges, les palpitations.

    Par ailleurs, elle est d’un grand danger pour le système cardiovasculaire. Elle est à la base de plusieurs autres maladies dont l’infarctus du myocarde, l’athérosclérose se traduisant par le dépôt des plaques lipidiques sur les artères provoquant la formation des caillots pouvant obstruer la lumière des vaisseaux, l’insuffisance cardiaque ou rénale, l’AVC, d’où la nécessité d’une prise en charge adéquate.

    Quelles sont les causes de l’ hypertension artérielle ?

    Les causes réelles de l’hypertension sont inconnues dans certains cas : on peut alors parler d’hypertension essentielle. On peut néanmoins déceler des facteurs de risque pouvant être une cause de ce type d’hypertension artérielle. Il s’agit notamment de l’âge (les personnes âgées sont les plus susceptibles d’avoir une hypertension artérielle), les facteurs héréditaires, l’accouchement prématuré ou la prééclampsie chez une femme pendant la grossesse, le sexe (le sexe masculin est le plus atteint), la sédentarité, l’obésité, le stress, le tabagisme, une alimentation trop salée ou pauvre en potassium, etc.

    Il existe également un autre cas d’hypertension artérielle dit « hypertension artérielle secondaire » qui survient le plus souvent après une affection sous-jacente notamment les problèmes liés aux glandes surrénales, l’insuffisance rénale, ou encore l’apnée du sommeil, etc.

    Par ailleurs, l’hypertension gestationnelle ou gravidique est celle que l’on rencontre chez la femme enceinte qui n’est rien d’autre qu’une complication de la grossesse. Elle disparaît le plus souvent après l’accouchement.

    Quelles traitements pour faire baisser la pression artérielle ?

    Lorsqu’une hypertension artérielle est détectée , des mesures hygiéno-diététiques sont mises en place. Il s’agira donc pour le patient de réduire la consommation du sel, de l’alcool, de pratiquer des activités physiques, d’éviter le tabac, etc. Ces mesures à elles seules peuvent s’avérer suffisantes pour normaliser la pression artérielle dans un délai de 3 à 6 mois lorsqu’il s’agit d’une hypertension artérielle modérée. Cependant, que l’hypertension artérielle soit modérée ou non, ces mesures hygiéno-diététiques sont prescrites à tous les hypertendus.

    Au cas contraire, la prescription d’un antihypertenseur est nécessaire. Il existe cinq principales familles de médicaments à savoir : • les diurétiques • les bêtabloquants • Les inhibiteurs calciques (ICA) • Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) • Les antagonistes des récepteurs à l’angiotensine 2 (ARA 2) ; • Et 3 familles secondaires dont : • Les alpha bloquants • Les antihypertenseurs à action centrale • Les vasodilatateurs à action directe.

    Pour choisir un antihypertenseur, le praticien se base sur plusieurs facteurs notamment ceux liés à la maladie (le type, la cause et le niveau de l’hypertension artérielle), aux médicaments (l’efficacité, la bonne tolérance), au patient (ses motivations) sans oublier les facteurs de risque ou les complications.

    Dans la plupart des cas, on part sur un traitement avec un seul médicament ou une association de deux à faible dose pour les patients ne présentant pas un grand risque. Pour les patients à grands risques, une bithérapie voire une trithérapie est mise en place. En un mot, le traitement est personnalisé en fonction du tableau affiché par chaque patient. Une famille d’antihypertenseur sera donc privilégiée en première intention. Les associations à doubles voire triples médicaments sont possibles lorsqu’un médicament ne marche pas.

    L’hypertension artérielle est une affection dont les complications sont très dangereuses et peuvent bien être fatales. Une prise en charge adéquate peut permettre une évolution vers la guérison.


    L'hypertension artérielle chez les personnes âgées

    L’hypertension artérielle chez les personnes âgées

    Logo Téléassistance

    téléassistance
    L’hypertension artérielle chez les personnes âgées
    Logo 60 millions de consommateurs
    Logo Euro-Quality System
    AFRAYA Label Qualité
    logo services à la personne

    Vidéo Téléassistance

    Comment fonctionne la téléassistance à domicile ?