FERMER

Vous souhaitez être rappelé(e)

    Matin
    Midi
    Après-Midi
    Envoyer
    En envoyant cette demande, vous acceptez que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la relation commerciale qui peut en découler.

    Artboard 11Appelez-nous au

    (Appel non surtaxé)
    09:00 - 12:00 | 14:00 - 18:00
    du lundi au vendredi

    Ou joignez-nous

    Par e-mail

    Vivre en sécurité chez soi, avec la Téléassistance

    À partir de 24,90 € / mois

    Soit 12,45 € / mois après crédit d'impôt

    SOUSCRIRE EN LIGNE Ou au 05 35 54 62 71 VOIR LES OFFRES de téléassistance
    Couple de séniors bénéficiant de la téléassistance

    Comment éviter le confinement chez les personnes âgées ?


    Faire des sorties en plein air

    Déjà très isolé à la base, plusieurs seniors ont carrément été abandonnés à eux même depuis le début de la crise sanitaire. Il existe des moyens d’éviter ce confinement des anciens qui est à l’origine de la dépendance dont ils souffrent ainsi que de l’augmentation de la fréquence des crises. Cela semble être un geste anodin mais faire une sortie en plein air avec une personne âgée qui est clouée depuis longtemps dans son lit lui fait vraiment plaisir. Que ce soit pour se rendre au centre commercial ou faire juste le tour du quartier, elle vous en sera reconnaissant.

    Cela se présente comme une alternative aux visites en période de crise sanitaire. Les seniors peuvent donc profiter paisiblement de la compagnie des bénévoles qui leur permettent de profiter des petites balades. Ces petits moments de détente leur font se sentir à nouveau en forme. Il est important de stimuler la mobilité de ces seniors pour leur redonner un peu de vigueur dans le déplacement et la capacité à se tenir facilement debout pour longtemps. Tout cela est fait dans le but de les rendre davantage autonome.

    Passer des moments au téléphone

    Les personnes âgées de 75 ans et plus n’ont pour la plupart personne avec qui discuter de leurs problèmes. Elles seront donc ravie de recevoir un coup de fil de quelqu’un près à les écouter pendant plusieurs minutes. Cet élan d’attention leur redonne confiance et la force de tenir bon face aux difficultés qu’elles peuvent rencontrer au quotidien. Un individu dépendant ou non qui se sent seul peut facilement développer certaines pathologies qui le rendent dépendant avec le temps.

    Tout être a besoin de se sentir écouté pour briser tout sentiment d’isolement. C’est pourquoi certaines associations proposent des échanges téléphoniques intergénérationnels pour redonner de la joie aux aînés qui ont l’impression d’écouter leur petit-fils. L’objectif est de réconforter nos aînés au téléphone chaque semaine pendant quelques minutes afin de leur redonner du courage. Il ne s’agit pas d’une simple conversation téléphonique comme vous pouvez l’entendre, c’est un geste humanitaire qui est vital pour ces aînés qui n’ont aucun contact avec leur proches.

    Permettre aux aînés d’accéder au numérique

    Afin de rompre la solitude, il est important pour les seniors de pouvoir utiliser les appareils numériques. Il ne s’agit pas de devenir un pro de l’informatique mais juste de pouvoir envoyer des messages à ses petits enfants ainsi que des mails. Avoir également la possibilité de les appeler en visio conférence serait un plus pour le patient. Cette capacité à garder un lien virtuel avec ses proches évitera à cet individu de se sentir abandonnée. Plusieurs appareils peuvent être utilisées pour remplir ces tâches.

    Vous pouvez prendre le temps d’indiquer à votre proche âgée comment utiliser un ordinateur, un smartphone ou une tablette. Il est également possible d’acheter les modèles conçus spécialement pour les seniors afin de lui faciliter la tâche pour la manipulation. Il pourra également se distraire en jouant à des jeux présent sur l’appareil ou en surfant simplement sur internet. Certaines mairies organisent également des ateliers numériques auxquels votre proche âgé pourrait assister pour mieux apprendre à utiliser les appareils numériques.

    L’intervention des aidants des personnes âgées

    Les anciens perdent leur autonomie au fur et à mesure qu’ils restent confinés. Pour ce faire, il est important de trouver un moyen efficace de lutter contre cet isolement pour leur rendre leur indépendance. À force de rester cloîtré au lit, ces seniors n’arrivent plus à accomplir les tâches simples du quotidien telles que se tenir debout, se rendre aux toilettes ou se lever. Dès lors, il est impératif de faire appel à un aidant qui aura pour mission d’assister l’ancien que ce soit à domicile ou dans les services d’aide à la personne âgée.

    Les aidants, qu’ils soient familiaux ou non, ont pour but de veiller à ce que le sénior continue à faire ses tâches quotidiennes en sa compagnie. Cela implique les courses, le ménage, la cuisine, la toilette, l’entretien du jardin et autres. Le but est que la personne âgée ne perde pas pied mais qu’elle continue à vivre chaque situation de son quotidien comme à son habitude.

    L’initiative des mairies pour lutter contre l’isolement des séniors

    Alors que plusieurs associations s’engagent dans la lutte contre l’isolement des personnes âgées, les municipalités s’y mêlent également avec des solutions pensées spécialement pour leur bien-être. Parmi les solutions collectives engagées pour veiller sur les seniors, les CCAS ou Centres communaux d’action sociale au nom des territoires se présentent comme des solutions incontournables. À travers cette association, les municipalités organisent des activités consacrées aux seniors ainsi que des tours de visite à domicile.

    D’autres associations préconisent plutôt les plateformes d’écoute téléphonique. Cela a pour but de faciliter les échanges entre les personnes âgées qui ne peuvent pas se déplacer et les membres de ces collectivités qui sont à l’écoute. Avec tous ces engagements, de nombreuses entreprises ne cessent de se joindre au combat pour enlever les personnes âgées de la solitude.

    La crise sanitaire

    La crise du COVID a obligé tout le monde à rester chez soi. Ni regroupement, ni activités extérieures. Les mesures mises en place à cause de cette épidémie furent radicales. Nous ne sommes toujours pas à l’abri d’un autre confinement. Pour nos aînés qui vivent seuls, comment faire pour qu’ils puissent entretenir un lien social face à cette période difficile ?

    Avec le développement des nouvelles technologies, il est maintenant possible de pouvoir parler et voir sa famille virtuellement. Ainsi, les personnes d’un certain âge vivant seuls à domicile peuvent discuter avec leur famille, peu importe où ils se trouvent. Les individus fragiles reçoivent très peu de monde. Cette situation pesante mine leur moral. Bien que le coronavirus commence à être un lointain souvenir, la santé de nos aînés est toujours un sujet sensible. Cette situation a cependant poussé les plus anciens à se diriger vers les nouvelles technologies. Désormais, pour contacter un membre de la famille ou un ami, un clic suffit pour faire un appel vidéo, ou parler par message.

    Les établissements spécialisés

    Certaines personnes âgées opteront pour un établissement spécialisé (maison de retraite, EHPAD…) si s’occuper de son domicile se montre compliqué ou par sentiment de solitude. Les résidents d’une maison de retraite ou résidence séniors sont assez autonomes. Ils sont encadrés et des professionnels veillent soigneusement à leur santé. Les maisons de retraite accueillent les visites d’associations, se rendant sur place pour passer l’après-midi avec nos aînés, dans le but de lutter contre l’isolement social. Certaines activités sont organisées entre résidents afin qu’ils puissent socialiser entre-eux.


    Éviter le confinement des personnes âgées

    Information sur comment éviter le confinement des personnes âgées

    Logo Téléassistance

    téléassistance
    Éviter le confinement des personnes âgées
    Logo 60 millions de consommateurs
    Logo Euro-Quality System
    AFRAYA Label Qualité
    logo services à la personne

    Vidéo Téléassistance

    Comment fonctionne la téléassistance à domicile ?